top of page
  • cbadjointevirtuell

Une vieille fille… ou pas !


Une femme à homme…

Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours été une femme à homme. Attendez de lire le texte avant de me juger. Ce que je veux dire par «femme à homme» c’est que très jeune, je m’intéressais déjà à la gente masculine. Déjà, à la maternelle, j’avais mon premier «chum». On s’entend ici que je n’ai pas embrassé avant la 6ième année alors je ne sais pas si on peut appeler ça des «chums». Par contre, ça prouve que très jeune, je voulais avoir un homme dans ma vie.


Imaginez ma mère qui a dû consoler son enfant de 6 ans qui venait de se faire «flusher» par son copain. 😂 Je me rappelle encore que j’étais revenue de l’école et je m’étais empressée de descendre dans le sous-sol pour pleurer. En me voyant, elle a compris et elle m’a dit qu’il se pouvait que j'aie de la peine dans ma vie à cause des hommes ou que je vive une peine d’amour mais que j’étais super forte et j’allais toujours finir par m’en sortir. Elle m’a dit ça sans le moindre sérieux du monde. Il faut comprendre qu’elle était en train d’essayer d’expliquer à un enfant de 6 ans comment la vie pouvait être injuste.


Et c’est ainsi que les copains se sont succédés à coup d’environ 3 par année du primaire. C’est en première secondaire que j’ai eu mon premier «french» avec le beau Hugo. J’étais zélée puisque tout le monde aurait aimé être à ma place à la danse du quartier à ce moment-là !


C’est seulement en secondaire 2 que les copains plus sérieux sont arrivés dans ma vie. Ce qui était étrange comparativement aux années d’avant c’est que cette fois-ci, je les gardais longtemps! 😛 Relation de 4 années, suivie d’une de 6 ans et 2 autres d’environ 2 ans. C’est seulement pendant mes 2 dernières relations que je suis devenue une vieille fille petit à petit.


La relation de couple ne me convenait plus, j’étais très solitaire et je ne croyais plus vraiment en l’amour avec un grand A. Étant une fille TRÈS organisée et autonome depuis toujours, j’ai réalisé que je n’avais pas besoin d’homme dans ma vie pour être heureuse. Cela dit, j’ai eu de très belles relations amoureuses avec de supers bons gars mais la vie a fait de moi une personne tellement solitaire que je ne me voyais plus tellement dans ce moule.


Aujourd’hui, mes priorités ne sont plus les mêmes et j’ai beaucoup évolué. Il y a des soirs et des matins où la solitude est très lourde et d’autres jours où je me sens bien, heureuse et libre. Est-ce que je crois encore à l’amour ? Difficile de répondre à cette question mais je laisse ma porte ouverte alors j’imagine que ma réponse est oui…


33 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page